Haïti, six mois après le séisme
Enfants haïtiens après le séisme

Haïti, six mois après le séisme

Enfants haïtiensDes mois après le séisme qui a bouleversé le pays et touché directement nos partenaires, la vie est toujours très difficile dans la capitale, la grande majorité de la population vivant encore sous tente. Toutes les rues ne sont pas encore déblayées et les gens commencent à reconstruire leurs habitations sans connaître les exigences sécuritaires en cas de séisme.

Il faut souligner le courage de cette population haïtienne qui, rappelons-le, a été la première à secourir ceux et celles ensevelis sous les gravats le 12 janvier 2010, alors que les caméras se pointaient particulièrement sur les sauveteurs étrangers.

Terre des Hommes Suisse, qui comptait avant le séisme 3 partenaires en Haïti, soutient actuellement le travail de 8 organisations locales, qui œuvrent en faveur des enfants. Enfants particulièrement touchés par la catastrophe, orphelins, petits domestiques, filles agressées sexuellement, écoles dont les structures se sont effondrées. Ceci avec l’appui de la Chaîne du Bonheur.

Des centaines d’enfants (et des adultes) ont ainsi pu participer à des activités anti-stress et créatives pour éliminer l’angoisse et retrouver le sourire. Des maisons tonnelles ont été fournies à diverses communautés. Des semences pour une région rurale qui a accueilli de nombreux sinistrés et dont la production agricole ne pouvait suffire à nourrir une population doublée.

Le travail continue et s’amplifie. Si l’aide d’urgence et l’appui humanitaire devraient peu à peu diminuer — malheureusement ils sont encore nécessaires — il faut penser au long terme, à la reconstruction tant matérielle que morale et aider ces enfants, ces femmes et ces hommes à retrouver la confiance et l’espoir.