Terre des Hommes Suisse : pour une éducation de qualité et en vue d’un développement durable en Colombie

Terre des Hommes Suisse : pour une éducation de qualité et en vue d’un développement durable en Colombie

Cliquez ici pour télécharger l’article en version pdf.

En Colombie, Terre des Hommes Suisse soutient un projet scolaire qui aborde plusieurs dimensions d’un développement durable autour d’un but commun : la création d’une épicerie durable et solidaire. Dans un pays où les inégalités éducatives se creusent, cette expérience propose des pistes alternatives intéressantes pour une éducation de qualité en contexte rural. Le projet favorise l’amélioration des résultats scolaires dans plusieurs disciplines, tout en étant ancré dans les réalités locales et en abordant les défis globaux du XXIème siècle, dont la lutte contre les inégalités et le dérèglement climatique.

Terre des Hommes Suisse œuvre pour que tous les enfants, les adolescent-e-s et les jeunes puissent jouir de leurs droits, notamment le droit à une éducation de qualité et en vue d’un développement durable (EDD).

 

En Colombie, comme dans toutes les régions où l’organisation est présente, Terre des Hommes Suisse fonde ses actions sur un diagnostic de la situation éducative locale ainsi que sur les besoins, les aspirations et les spécificités des populations les plus vulnérables et les organisations de la société civile avec lesquelles l’organisation travaille en partenariat.

 

A Puerto Escondido, dans le département de Córdoba (nord du pays, côte Caraïbe), l’expérience de la Tienda escolar saludable (épicerie scolaire durable) soutenue par Terre des Hommes Suisse met en lumière la contribution d’une EDD contextualisée à l’amélioration de la qualité de l’éducation et des apprentissages, dans un territoire historiquement marginalisé.

 

Colombie : des écarts d’accès à une éducation de qualité qui se creusent

 

En Colombie, l’épreuve Saber 11 évalue chaque année les aptitudes scolaires des élèves à la fin du secondaire. Alors que les résultats 2021 viennent d’être publiés, ces derniers sont qualifiés par la plupart des médias de préoccupants, d’alarmants, voire d’échec retentissant de la politique éducative nationale. Ils illustrent sans doute aussi l’impact de la pandémie de Covid 19 sur l’apprentissage des élèves dans le pays. 

 

Outre la faible qualité de l’enseignement, ces résultats montrent la perpétuation et l’aggravation des inégalités éducatives dans le pays, qui amenuisent la promesse d’une vie digne pour chacun-e. À titre d’illustration, deux écarts croissants peuvent être soulignés. Le premier montre que les écoles privées ont obtenu en 2021 des résultats supérieurs de 32 points à ceux des institutions publiques, alors qu’entre 2017 et 2019, l’écart était d’environ 23 points (Université Javeriana 2022). Le deuxième se rapporte au contraste entre contextes ruraux et urbains. Alors qu’en 2019, la différence entre élèves ruraux et urbains était de 24,1 points en faveur des deuxièmes, en 2021, elle a atteint 26 points. Les populations les plus pauvres situées dans les zones rurales du pays sont donc parmi les plus affectées par une éducation de faible qualité. Cette dernière n’aide pas à briser le cycle de la pauvreté et des inégalités. Plus encore, elle génère des troubles sociaux et une méfiance à l’égard des institutions publiques, qui alimentent le cycle de la violence.

 

Ce panorama souligne la nécessité d’une transformation des politiques éducatives en Colombie afin que ces dernières soient véritablement axées sur le respect des obligations constitutionnelles et des pactes internationaux, dont en particulier le droit de chacun-e à l’accès à une éducation de qualité ; un droit humain inscrit dans la Convention internationale relative aux droits de l’enfant (Article 28 et 29) et qui constitue un objectif transversal de l’Agenda 2030 (ODD 4). Dans le même temps, il attire l’attention sur la nécessité d’une action plus coordonnée de la part de différents secteurs, notamment la société civile et la coopération internationale.

 

La Tienda escolar saludable : une EDD contextualisée pour une éducation de qualité

 

Ancrée dans un territoire rural spécifique – celui de la côte Caraïbe et des populations afrodescendantes qui y vivent – La Tienda escolar saludable est un projet scolaire holistique et interdisciplinaire qui aborde l’ensemble des dimensions d’un développement durable (santé, économie, environnement, social, droits humains, axe spatial/temporel) autour d’un but commun : proposer aux enfants une alimentation de qualité pendant les journées scolaires en impliquant les élèves dans les apprentissages ainsi que les membres de la communauté éducative, y compris les familles. En cela, cette expérience éducative propose des pistes alternatives intéressantes pour une éducation qui : favorise l’amélioration des résultats scolaires des élèves dans plusieurs disciplines ; soit ancrée dans les réalités locales ; articule les savoirs scolaires et les savoirs informels ; aborde des défis du XXIème siècle, dont la lutte contre les inégalités et le changement climatique.

 

Favoriser la création de communautés d’apprentissage. La Tienda escolar saludable facilite l’apprentissage du dialogue et la participation. En effet, l’ensemble la communauté éducative est impliquée dans la construction collective de connaissances ancrées dans un territoire et qui font sens pour les apprenant-e-s. Par ailleurs, elle permet le déploiement d’initiatives d’éducation à la citoyenneté numérique, par l’utilisation d’applications mobiles ou des stratégies telles que la radio communautaire.

 

Améliorer les compétences des enseignant-e-s en pédagogie de projet et apprentissage par l’enquête. Ces approches pédagogiques ouvrent les murs de l’école sur la communauté et le monde ; elles permettent aux élèves d’enquêter, observer, de remettre en question leurs découvertes et de discuter de leurs préoccupations et de leurs connaissances autour d’un but commun et une réalisation concrète. La pédagogie de l’enquête incite les élèves à construire des connaissances à partir d’une réflexion critique et des questionnements, influençant nécessairement la pratique enseignante, la planification, la conduite de la classe, les relations qui se construisent dans cet espace et l’évaluation des apprentissages. 

 

Renforcer les compétences cognitives, socio-émotionnelles et d’action collective. Pour Terre des Hommes Suisse, le droit à l’éducation est étroitement lié d’autres droits, dont notamment le droit à la protection et à la participation. En cela, une éducation de qualité doit aussi développer chez les apprenant-e-s des compétences citoyennes, afin de connaître ses droits, identifier les problèmes, les analyser, les hiérarchiser, prendre position, concevoir des actions, les mettre en œuvre et évaluer leurs impacts sur soi et sur les autres membres de la communauté. 

Un défi en mouvement constant

 

Les territoires et les communautés sont des entités dynamiques. Aussi, les défis relatifs à une éducation de qualité et en vue d’un développement durable doivent constamment être réévalués et adaptés aux contextes environnementaux, historiques, politiques, socio-économiques et culturels. En Colombie, l’une des étapes pour continuer à consolider TdH Suisse en tant qu’acteur clé dans la promotion du droit à l’éducation est de renforcer le dialogue avec les autorités éducatives locales et nationales du pays qui ont le pouvoir de réorienter les politiques éducatives à long terme. Cependant, des expériences comme La Tienda escolar saludable, montrent la pertinence de l’action locale, collective et participative pour la mise en œuvre d’une éducation de qualité et une EDD contextualisée, socio-économiquement, environnementalement et culturellement pertinente. Celle-ci contribue à améliorer les apprentissages disciplinaires et les compétences citoyennes, pour ne laisser personne de côté et construire des sociétés plus durables. 

 

Fernando Herrera Gil, César Bedoya, en collaboration avec Anahy Gajardo

Terre des Hommes Suisse agit ici et là-bas pour la promotion des droits à l’éducation, à la protection et à la participation des enfants. Avec cette approche intégrée, Terre des Hommes Suisse accompagne les acteurs et actrices de changement que sont les enfants et les jeunes afin de promouvoir un monde plus durable et solidaire, dans lequel les droits de l’enfant sont respectés.