Prévenir, informer et fournir un soutien scolaire : Terre des Hommes Suisse face au COVID-19

Prévenir, informer et fournir un soutien scolaire : Terre des Hommes Suisse face au COVID-19

Terre des Hommes Suisse a dû adapter rapidement son action face à l’évolution de la pandémie en Amérique Latine, en Afrique de l’Ouest, en Haïti, en Inde et en Suisse.  

 

A l’international, pour répondre au mieux à l’urgence malgré les écoles fermées et l’impossibilité de poursuivre les activités habituelles avec les populations les plus vulnérables, Terre des Hommes Suisse réoriente ses actions de manière immédiate afin de répondre au mieux à l’urgence.

 

Partout, les partenaires locaux ont diffusé des informations ciblées pour limiter la propagation de la maladie auprès des populations rurales et urbaines.

 

En Haïti, où la situation est déjà très préoccupante, des points de lavage de mains ont été installés et des kits d’hygiène ont été distribués aux enfants les plus vulnérables et dans les quartiers les plus défavorisés. Un soutien en nourriture a dû être fourni pour les familles ne pouvant plus subvenir à leur besoin à cause de la crise sanitaire ; c’est le cas aussi en Bolivie et au Pérou.

 

Ailleurs en Amérique Latine, un guide contextualisé à destination des familles pour bien vivre l’auto-isolement a été produit en espagnol, portugais et d’autres langues autochtones. En Colombie, au Brésil et au Sénégal, des jeunes ont réalisé des campagnes de sensibilisation pour leurs pairs sous le slogan #quedateencasa et #ficaemcasa (« Reste à la maison »).

 

Au Sénégal, Terre des Hommes Suisse accompagne le gouvernement pour protéger au mieux les enfants de la rue afin de les protéger au mieux, en s’assurant que toutes les précautions aussi bien sanitaires que de sauvegarde de l’enfance soient prises.

 

En plus de relayer les messages de prévention covid-19 dans tous les pays, les partenaires locaux se mobilisent pour protéger les enfants confinés avec leurs familles et limiter le décrochage scolaire à l’issue d’une période potentiellement longue d’interruption scolaire. Le confinement accroît les risques de violence intrafamiliale, d’abus sexuel, de maltraitance psychologique et de négligence. C’est pourquoi des messages de prévention des violences, des conseils pour les parents et les enfants sont transmis par téléphones ou radios locales, combinés à des suivis téléphoniques pour garder le lien avec les familles bénéficiaires. Une permanence a également été mise en place dans plusieurs pays pour garantir la prise en charge des cas de violences.

 

Pour assurer la poursuite de l’éducation des enfants pendant cette période et limiter le risque de décrochage scolaire une fois les écoles réouvertes, des appuis scolaires pour les enfants issus des familles les plus vulnérables sont en train d’être mis en place en l’absence ou en complémentarité des actions des autorités officielles. Dans les régions où l’accès à un ordinateur et à une connexion internet est impossible et dans les cas où les parents ne peuvent aider leurs enfants, Terre des Hommes Suisse adapte l’éducation virtuelle à d’autres supports compatibles comme les radios locales ou nationales et les smartphones, très répandus auprès de la jeunesse. Plusieurs modules éducatifs sont fournis en Haïti chaque semaine par les enseignant-e-s des partenaires aux parents.

 

Enfin, au-delà de la réponse immédiate à la situation d’urgence, Terre des Hommes Suisse et ses partenaires locaux vont réorienter l’ensemble de leurs actions pour le reste de l’année 2020 afin de s’adapter à des nouveaux besoins et risques auxquels seront confrontés les enfants et jeunes. Nombre d’entre eux ne reprendront peut-être plus le chemin de l’école, contraints d’aider leurs familles à subvenir aux besoins du foyer. Il faut dores déjà anticiper les effets de la crise pour élaborer de nouvelles stratégies et contrer les risques d’exploitation et d’abandon scolaire pour les enfants et jeunes.

 

En Suisse, où l’association met en œuvre un programme d’éducation aux droits de l’enfant et en vue d’un développement durable, Terre des Hommes Suisse a également dû s’adapter à cette situation exceptionnelle. Afin de garder le lien avec ses publics et d’offrir des outils clés en main aux enseignant-e-s et aux familles confinées à la maison, une offre en ligne a été produite pour les enfants  : des activités individuelles ou collectives seront mises régulièrement à disposition de tous sur les réseaux sociaux et sites www.terredeshommessuisse.ch et www.tdh-education.ch; des modules thématiques sur les droits de l’enfant seront disponibles début avril, comprenant des jeux, vidéos et informations pour mieux connaitre les droits tout en s’amusant !

 

Deux modules par mois seront créés, s’adressant tour à tour aux élèves du primaire et du secondaire I. 

 

Nous espérons pouvoir reprendre la sensibilisation dès la fin de la crise dans les classes et les manifestations grand public telles que la Fête de la musique (à confirmer), la Marche de l’espoir le 11 octobre ainsi qu’à l’occasion de l’anniversaire de la Convention des droits de l’enfant le 20 novembre.