Pour la Journée mondiale des compétences des jeunes, découvrez l’engagement de Fanny !

Pour la Journée mondiale des compétences des jeunes, découvrez l’engagement de Fanny !

C’est la Journée mondiale des compétences des jeunes !

 

Malgré la pandémie, les jeunes ont continué à s’engager, ici et là-bas, pour défendre les droits de l’enfant. Nous tenons donc à vous partager le témoignage de Fanny, aujourd’hui stagiaire chez Terre des Hommes Suisse après avoir pris part à plusieurs actions bénévoles à nos côtés :

« À mon retour en Suisse après plusieurs mois de volontariat au Laos, j’ai rapidement eu l’envie de continuer à apporter mon aide aux autres. Comme je suis tout particulièrement touchée par le respect des droits des enfants et de leur accès à l’éducation, j’ai décidé de contacter Terre des Hommes Suisse. Cette association a bercé mon enfance avec le rendez-vous annuel de la Marche de l’espoir. Il me paraissait donc naturel de continuer à leur apporter mon soutien d’une manière ou d’une autre. Ma première mission bénévole au sein de l’équipe a été d’animer un stand durant le festival « Paléo ».

Grâce à cette première expérience, j’ai pu en apprendre plus sur les actions de Terre des Hommes Suisse et me sentir d’autant plus investie pour la cause. Puis, un peu moins d’un an après, la pandémie de la Covid-19 a poussé Terre des Hommes Suisse, en partenariat avec les HUG, à créer des stands de recharges de gel hydro-alcoolique. En équipe avec des employés et des bénévoles de Terre des Hommes Suisse, nous avons, chaque samedi de juin, septembre et octobre tenu trois stands en ville de Genève. Semaine après semaine, nous reconnaissions de fidèles visages et créions des liens avec les genevois. Nous avons pu constater que notre travail apportait l’aide dont certaines personnes avaient besoin. Nous étions très satisfaits des efforts fournis.

Cette expérience m’a permis, non seulement d’interagir avec la population et de l’aider, mais aussi de connaître des personnes incroyables avec des parcours atypiques. Je me suis également sentie confortée sur mes choix d’études. Mes actions bénévoles m’ont permis de développer des capacités qui me sont et seront utiles professionnellement, car je suis certaine à présent de vouloir travailler dans une organisation qui vient en aide aux enfants. »

Les enfants et les jeunes sont l’avenir de demain. Malgré leur jeune âge, ils et elles regorgent, comme Fanny, d’énergie et de compétences pour façonner un monde meilleur.