RETOUR SUR LES CÉLÉBRATIONS DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DE L’ENFANT EN AMÉRIQUE LATINE

RETOUR SUR LES CÉLÉBRATIONS DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DE L’ENFANT EN AMÉRIQUE LATINE

Dans le cadre des célébrations du 32ème anniversaire de la création de la Convention Internationale relative aux droits de l’enfant, de nombreuses actions ont été menées par les enfants et nos partenaires locaux au Brésil, en Bolivie, en Colombie et au Pérou.

 

Au Brésil, une rencontre avec jeux coopératifs entre enfants et adolescents a eu lieu à l’Escola Municipal Roque Dias, dans la communauté de Santo Antônio, Nova Fátima-Ba. Des activités éducatives et de sensibilisation ont été organisées avec nos partenaires locaux tels que le MOC et le Consortium de la jeunesse. Des discussions ont également été abordées sur la culture de la paix dans la vie quotidienne des enfants afin d’encourager la collectivité et l’union, surtout en cette période de pandémie de la Covid-19, où les enfants subissent les impacts socio-émotionnels d’isolement social.

Une formation sur l’ “éducommunication” a aussi été réalisée par le MOC dans la municipalité d’Ichu (Etat de Bahia), à destination des enfants et des jeunes, qui faisaient partie du consortium des jeunes du projet valorisation des connaissances pour le renforcement des identités.

 

Ces activités visaient à approfondir les connaissances sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, en lien avec le développement durable, en plus des questions de genre et de race.

Une rencontre virtuelle pour les filles de 9 à 16 ans a été organisée afin d’aborder la thématique de la lutte et des droits des femmes noires au Brésil. 

En Bolivie, une équipe d’enfants éco-journalistes des municipalités de Chuquisaca, Cochabamba, La Paz et Potosí, ont commémoré ce 32ème anniversaire de la Convention en donnant leur point de vue sur la réalité environnementale qui les entoure. Selon l’UNESCO, 1,7 million de filles et de garçons de moins de cinq ans meurent chaque année à cause des dommages causés à l’environnement. 

 

Cette vidéo illustre le Droit à la Participation des enfants et des jeunes grâce à un atelier d’écojournalisme qui les aide à préparer et à construire un sujet journalistique.

En Colombie, un forum ethnoéducatif afro caucano a été organisé par l’un de nos partenaires locaux : ASOCAS et les communautés de La Balsa et Palo Blanco, ainsi qu’avec l’association Casita de Niños et l’établissement d’enseignement technique agricole de Suarez.

Sur la colline de la ville de Cali, les enfants ont pris la parole. Voici quelques-unes de leurs recommandations faites aux autorités locales pour faire de Cali une ville plus digne et plus juste pour les enfants.

  • Les enfants doivent être informés sur les décisions prises par les fonctionnaires en ce qui concerne la réalisation de leurs droits.
  • Il est urgent d’investir davantage dans la santé et l’éducation pour le bien-être des enfants.
  • La mairie et la présidence doivent élaborer des stratégies pour résoudre les problématiques liées aux sans-abris et à l’accès aux services publics, mais aussi à l’eau pour toute la ville. Si celles-ci persistent, les enfants de Cali et de la Colombie ne pourront jamais vivre dignement.
  • La faim est une forme de torture et beaucoup d’enfants souffrent de cette terrible situation. Il est urgent de prendre des mesures pour éliminer la faim et la malnutrition.

Au Pérou, avec l’un de nos partenaires locaux : Amhauta, des enfants de Paucartambo ont commémoré cette journée du 20 novembre en revendiquant leurs droits, comme l’illustre cette vidéo.