Marche de l’espoir digitale : Comment est utilisé l’argent que vous collectez ?

Marche de l’espoir digitale : Comment est utilisé l’argent que vous collectez ?

Vous participez à la Marche de l’espoir et vous vous demandez comment est utilisé l’argent que vous collectez ?

 

Voici l’histoire de James qui vit à Cochabamba, en Bolivie !

 

James a dix ans et va dans une école attentive au bien-être des enfants, soutenue par l’association Ayni, partenaire de Terre des Hommes Suisse qui aide les écoles de la région de James à créer des environnements protecteurs pour les enfants.

 

James a voulu s’engager activement contre la violence et, avec ses camarades, a créé un groupe d’autoprotection dans lequel ils et elles apprennent également leurs droits. Afin que les autres enfants apprennent à reconnaître différentes formes de violences, ce groupe a produit des flyers, des vidéos et une pièce de théâtre.

 

James vous présente les activités de son groupe d’autoprotection et vous parle de violence et de harcèlement :

 

Sa maman vous explique les effets de la participation de James au groupe d’autoprotection :

 

Cette année, la Marche de l’espoir soutient la Bolivie, pays d’action de Terre des Hommes Suisse, et plus spécifiquement Ayni, notre partenaire local à Cochabamba qui intervient notamment dans l’école de James.

 

Voici une intervention d’Ayni à propos de la violence dans une école :

 

Les fonds récoltés durant la Marche de l’espoir digitale permettront donc de défendre les droits de l’enfant en Bolivie et, par exemple, de sensibiliser d’autres enfants – comme James – à la violence et au harcèlement.

 

Engagez-vous avec James pour que les enfants et les adultes puissent vivre ensemble dans le respect et la confiance !